• Belgique: un bilan des villes les plus gay-friendly avant les élections municipales.

    Alors que les Belges sont appelés aux urnes dimanche, Arc-en-Ciel Wallonie a recensé les initiatives les plus friendly dans la région francophone. Résultats.

    aec-wallonie
     

    Dimanche, les Belges éliront leurs nouveaux conseillers communaux et bourgmestres. Il y a un mois, la Fédération Arc-en-Ciel Wallonie a adressé aux candidats la liste de ses priorités politiques et a évalué les villes les plus gay friendly.

    Même si les faits divers homophobes qui s'y sont produits ces derniers mois ont jeté un voile noir sur sa réputation de ville accueillante, Liège est bien la ville la plus gay friendly de Wallonie. Depuis 2004, la Ville met d'ailleurs à disposition du secteur associatif un bâtiment pour héberger ses activités. Suite aux agressions homophobes récentes, une rencontre entre bourgmestre, chef de la police et Arc-en-Ciel Wallonie a été organisée. La Ville a encore adressé une newsletter à l'ensemble de son personnel à l'occasion de la Journée Mondiale contre l'homophobie afin de le sensibiliser. Liège intégrera la Maison Arc-en-Ciel locale dans sa prochaine édition de la carte touristique de la Ville et en octobre prochain, le modèle d'intervention en milieu scolaire québécois sera présenté aux étudiants de la section pédagogique locale. La Province de Liège n'est pas en reste : elle a soutenu la création et la diffusion d'une exposition et une brochure traitant de l'homophobie.

    Fiertés Namuroises
    La Ville de Namur affirme également son caractère friendly. En 2007, le Centre Gay et Lesbien a ouvert ses portes, avec le soutien des autorités communales. Depuis 2009, la Ville et la Province soutiennent les Fiertés Namuroises, festival socio-culturel.

    A Charleroi, il n'existe en revanche plus de structure associative mais la Coordination provinciale de lutte contre les violences conjugales a pris l'initiative de réunir les acteurs LGBT qui y sont actifs. Elle veut apporter un soutien au secteur et développer des projets innovants en matière de lutte contre les violences au sein des couples LGBT.

    Drapeau arc-en-ciel
    Arc-en-Ciel épingle encore quelques initiatives plus ponctuelles, comme des cinés-débats LGBT organisés à Rocourt ou, à Verviers l'inauguration d'une plaque commémorant la déportation d'homosexuels pendant la seconde guerre mondiale. A l'occasion de la Journée Mondiale contre l'Homophobie, certaines communes hissent le drapeau arc-en-ciel (Liège, Namur, Sambreville, Seraing, Viroinval...).

    Par Laurent Doucet de Courtuy.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :