• Ce long-métrage d’Yvan Attal est avant tout un pari casse-gueule. Celui d'adapter un film indépendant américain, Humpday, réalisé par Lynn Shelton en 2008. L’histoire de deux vieux amis qui vont se lancer le défi de coucher ensemble.

     

    donotdisturb580
     
    Un soir, Jeff (François Cluzet) débarque à l’improviste chez son pote de longue date, Ben (Yvan Attal). Jeff et Ben ont pris des chemins de vie complètement opposés : le premier est un aventurier-baroudeur macho sans attache, le second vit dans une confortable maison aux côtés de sa femme (Laetitia Casta), avec qui il a des projets d’enfant. Une occasion en or va se présenter pour célébrer leurs retrouvailles : une grosse fête bien arrosée au cours de laquelle ils vont se lancer un défi. Réaliser un film amateur qu’ils présenteront dans un festival porno américain et dans lequel les deux compères coucheront ensemble. Le challenge est lancé, ils ne peuvent plus se débiner. Alors, coucheront, coucheront pas ?

    On pourra certes avoir le sentiment d'avoir passé une heure et demi avec deux beaufs sans intérêt et aux paris vides de sens ; on regrette en effet que le film reste coincé dans le registre de la fanfaronnade et de la puérile guéguerre du "qui enculera qui ?". Mais les personnages sont attachants, et en particulier celui d’Yvan Attal, que l’on sent davantage que son ami titillé par l’envie de coucher avec un homme. Quant aux deux lesbiennes du film, le couple d’amies de Jeff qui accueille la fiesta évoquée plus haut et que campent Asia Argento et Charlotte Gainsbourg, c’est la déception. Elles n’apparaissent que peu de fois à l’écran et n’apportent finalement pas grand-chose à Do Not Disturb.
     
     
     
    Par Olivier de Cléry.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique