• Le Vice-Premier Ministre britannique Nick Clegg s’est attiré mercredi des critiques dans les rangs conservateurs et au sein de l’Eglise anglicane pour avoir qualifié de sectaires les opposants au mariage homosexuel dans la version initiale d’un discours, finalement amendée.

    stophomophobie6541
     
    Nick Clegg, leader des Libéraux-démocrates alliés avec les "Tories" (conservateurs) au sein du gouvernement de coalition de David Cameron, a prononcé ce discours mardi soir à Londres.
     
    La version initiale, diffusée en avance par ses services, contenait la phrase suivante : les difficultés économiques persistantes fournissent aux sectaires un bâton pour nous battre, puisqu’ils réclament que nous reportions notre programme sur l’égalité des droits.
     
    Mais une nouvelle version a ensuite été fournie, remplaçant le terme de sectaires par quelques personnes.
     
    Nick Clegg a assuré que la première version avait été envoyée par erreur et qu’il n’aurait jamais utilisé ce mot.
    Ce n’est pas le genre de mot que j’utiliserais… Si je suis en total désaccord avec ceux qui veulent bloquer les réformes vers un mariage égalitaire, je ne cherche jamais à engager le débat avec des termes insultants, a-t-il déclaré.
     
    L’ancien Archevêque de Cantorbéry George Carey, ex-chef de l’Eglise anglicane, a jugé très injurieux les mots utilisés dans le discours initial.
     
    Les projets gouvernementaux de légaliser le mariage entre personnes du même sexe d’ici 2015 divisent la coalition, suscitant l’opposition farouche de l’aile droite du parti conservateur.
     
    Le député "Tory" Peter Bone a accusé Nick Clegg d’avoir insulté les millions de gens qui ont de profondes convictions religieuses et morales. Je ne vois pas comment cela a pu être publié sans que cela reflète le point de vue du Vice-Premier ministre, a-t-il ajouté.
     
    Par David Chaumet.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique