• Le parlement ukrainien vient d’adopter, le 2 octobre, en première lecture une loi pénalisant la "propagande homosexuelle". Le projet de loi a été approuvé par 289 députés sur 450, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition. Celui-ci prévoit jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et des amendes qui peuvent aller jusqu’à 500 euros pour production, diffusion, vente ou importation d’œuvres faisant de la "propagande homosexuelle".

    Svyatoslav-Sheremet_large
     
    De nombreuses ONG comme All Out, Amnesty international ou Human Rights Watch avaient alerté l’opinion internationale et plusieurs pétitions avaient été mises en ligne. Avant le vote de la loi, un message avait même été adressé au Président du Parlement Volodymyr Litvine qui demandait aux députés de rejeter le vote de cette loi discriminatoire et homophobe.

    L’Ukraine est un pays européen où l’homophobie est très présente, alimentée par de nombreux groupuscules extrémistes. En mai dernier, la première édition de la Gay Pride de Kiev, la capitale du pays, avait été autorisée avant d’être annulée pour raisons de sécurité. Des nationalistes ukrainiens avaient violemment agressé et tabassé Sviatoslav Cheremet, directeur du Forum gay d'Ukraine.
     
    Par Giuseppe Di Bella.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique