• Prenez date : la World Gay Pride 2017 aura lieu à Madrid.

    La capitale espagnole vient d'être désignée par l'Interpride pour accueillir le plus gros événement LGBT international.

    London-World-Pride--JJ-Keyes821
    La dernière gay pride internationale, à Londres le 7 juillet dernier. Photo : J.J. Keyes.
     

    Festive et très friendly, c'est à Madrid que les LGBT du monde entier se retrouveront pour marcher en 2017. La capitale castillane a mis Berlin et Sydney sur la touche au meeting de l'Interpride le week-end dernier à Boston, aux Etats-Unis.

    Une nomination pas si inattendue: la candidature de la ville a été présentée samedi par un représentant de l'Office du Tourisme, Miguel Sanz, et par des membres de l'Association des entrepreneurs et des professionnels LGBT de Madrid (AEGAL). La Pride de Madrid a contribué à changer notre ville, et notre pays, à faire de la place pour la liberté, la fête, le respect et l'égalité des droits, estimait hier Juan Carlo Alonso, de l'AEGAL. Un avis partagé à l'unanimité par les 80 délégations présentes au meeting de l'Interpride.

    La plus grosse Pride de l'Histoire
    A l'évidence, le passif militant de la ville, qui rassemble des centaines de milliers, voire un million de militants chaque année, a joué en sa faveur. Les heureux organisateurs des Prides espagnoles ont misé sur leur position de chef de file européen en matière d'égalité des droits : Cela positionne Madrid comme une passerelle à la diversité et un exemple de coexistence continue le porte-parole de l'AEGAL dans un communiqué. Nous savons que les yeux de toute la communauté LGBT seront braqués sur nous, et nous ne les décevrons pas : nous sommes prêts à accueillir la plus grosse Pride de l'Histoire.

    Les espagnols pèchent-ils par excès d'optimisme, au regard des difficultés d'organisation qu'ont pu connaître leurs homologues londoniens en 2012 ? Ce qui a pu faire pencher la balance, c'est que la ville n'en est pas à son coup d'essai. L'Europride organisée par Madrid en 2007 avait rassemblé près de 2,5 millions de personnes. Mais en auront-ils toujours les moyens ?

    Bénéfices gigantesques
    En amont des critiques faciles sur la situation financière de l'Espagne, Juan Carlos Alonso garde la pêche. Pour un coût estimé à un demi-million d'euros, les bénéfices seraient, selon lui, gigantesques. Dans les éditions précédentes, les bénéfices ont dépassé les 85 millions d'euros, et nous espérons même davantage à Madrid. Des millions de personnes vont venir dans la ville, avec tous les bénéfices que cela représente.

    Des bénéfices que pourraient connaître Toronto en 2014, mais aussi New York en 2019. Big Apple a déjà été retenue pour cette lointaine édition pour des raisons historiques : dans sept ans, on y fêtera les cinquante ans des émeutes de Stonewall, point de départ du mouvement d'affirmation des droits des LGBT dans le monde.

    Par David Chaumet.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :