• Regain d’homophobie à Rouen ?

    Agressions homophobes en série dans un environnement politique agressif. Un weekend noir sur Rouen. Les associations LGBT appellent à la vigilance.

    homophobie_agression
     
    Selon les témoignages récoltés par l’association Gaynormandie et SOS Homophobie des agressions homophobes ont été constatées dans les rues de la ville de Rouen lors du week-end des 8 et 9 septembre dernier. C’est notamment dans les environs de la discothèque Le Palace à Rouen que des faits ont été constatés. A la sortie de cette discothèque très gay friendly où de nombreux gays et lesbiennes s’y retrouvent mais aussi beaucoup d’hétéros que des drames se sont déroulés.

    Dans la nuit, alors qu’ils sortaient de la discothèque, un couple d’hommes trentenaire a été sauvagement agressé par plusieurs garçons dans la rue. Ils ont été roués de coups dont l’un d’eux a eu deux jours d’ITT (interruption temporaire de travail). Le couple a été agressé verbalement à plusieurs reprises avec des insultes homophobes à leur encontre. Les coups ont été particulièrement violents et très soudains rendant impossible une quelconque résistance. A leur arrivée aux urgences de l’hôpital, le couple a pu constater que d’autres garçons gays avaient également été agressés ce soir là à Rouen ce que le personnel médical de garde a confirmé. La police n’a pas retrouvé les auteurs de ces actes. Les victimes ont déposé plaintes pour agressions homophobes.

    L’un des couples qui s’est confié aux association LGBT est très choqué moralement. C’est la première fois qu’ils avaient eu à subir une agression homophobe.

    Un climat défavorable

    Les associations Gays et Lesbiennes recommandent la plus grande vigilance à la sorties des lieux gay et gayfriendly, notamment la nuit que se soit à Rouen, Caen, au Havre ou même dans toutes les villes de la région.

    Le climat ambiant sur l’ouverture du mariage à tous les couples homos/hétéros n’est pas un environnement favorable à ce jour. Les interventions particulièrement virulentes des organisations religieuses mais aussi celles des élus opposés à l’avancée des droits légitiment les agressions homophobes dans l’esprit des agresseurs. Ces discours nauséabonds sont des éléments déclencheurs pour les agresseurs et les homophobes comme décomplexés.

    Ce n’est pas l’homosexualité qui est un problème, c’est l’homophobie. L’égalité des droits pour tous est le meilleur moyen de lutter contre l’homophobie et les discriminations.

    Soyez donc vigilant mais ne vous noyez pas dans la peur, continuez à sortir et à vivre pleinement… ne les laissez surtout pas gagner !

    Par David Chaumet.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :